Take This Waltz

Take This Waltz 2011

COMMENTAIRES

A la fois touchant puis naïf, cul-cul la praline et très bête !
Un film de ce genre pourquoi pas. Un peu d'ennui et de sur place mais peut-être parce que je ne m'identifie pas au personnage principal. 2,5/5

Splendide ! Profond, Intelligent... Il faut avoir "vraiment" aimé pour comprendre je crois.

Ceci n'est pas seulement un film, mais un fait qui se passe dans la vie réelle.
Pour ma part, "l'entre 2" n'existe pas dans ma vie, il n'a jamais existé jusqu'à présent et n'existera jamais tant que ma conscience est en vie, il existe pour ceux qui le veulent et se laissent dominer.

J'aime beaucoup Michelle Williams qui est ici excellente dans son role de femme heureuse en mariage mais dont la rencontre d'un homme lui fait prendre conscience que la passion de son couple s'est éteinte et lui manque.
Ne reste que les sentiments, toujours fort, ce qui complique tout.
Malheureusement le film est long, trop long, cette peur de l'entre deux n'est pas approfondie du tout et la fin bien que touchante est assez pessimiste, en fait.

Pour faire court "En amour le meilleur moment c'est quand on monte l'escalier" CQFD

un film moyen que j'ai pas aimer la fin 2,5/5

Ce film ne sortira pas en France en fait, selon le distributeur UGC. Dommage, alors qu'aux Etats Unis ils en sont déjà à la version DVD et Blu ray... Je rappelle que le film a été tourné entre mi juin et aout 2010, ça fait quand même un bout de temps....

2 Janvier 2013 (peut-être) en fait aucune date n'a été réellement retenue.

J'aimerais savoir si ce deuxième long-métrage de la talentueuse Sarah Polley sortira le 2 janvier prochain ou le 31 octobre, parce que j'ai lu un peu partout les deux dates, donc je sais pas...
Voici mon blog consacrée à la cinéaste (le seul blog existant entièrement consacrée à elle) : http://sarahpolley.skyrock....

Les "vides" à remplir, les accepter, du "toujours plus" ... un bon thème ici traité de façon assez subjective, voir frivole mais trop superficiel. Dans cette comédie dramatique, pour vraiment marquer le coup, il faudrait ôter le coté comédie et mettre à l'image cette vraie peur de "l'entre-deux". Heureusement que Michelle W. explose par sa présence car cela aurait été ennuyeux ! Quelques longueurs comme ... la vie, une superbe photographie en utilisant au maximum les filtres, un scénario romancé pour le coté affectif et accrocheur. Reste la sincérité des propos, des scènes et situations sous-traitées, dommage. On passe "un peu" à coté sur le fond, la forme est plaisante ! 3/5 !!!

faut arreter là..... ce n'est pas parce qu'un film est "beau" esthétiquement ..(lumières et couleurs magnifiques )ou que l'actrice principale est divine ,belle et même souvent convaincante (elle est bien la seule dans ce film..) que ce film est BON... non ,il est vide ,il s"égare au gré de virages improbables ,de dialogues faussement "riches" mais dénués de sens le plus basique ; à force de vouloir nous faire un film original ,aux personnages très faussement ruraux-mais-intello...,aux dialogues prétentieux mais VIDES .... on obtient un film qui laisse le spectateur en manque ,en manque de vérité nue ,de profondeur , ...sans se concerter à l'issue du film nous avons tous poussé un soupir d'ennui .... reste donc un "beau" film par moments..bien souvent ..juste beau en termes de belles images

Le film vaut principalement pour ses 20 dernières minutes, avec 2 3 scènes où tout est dit. Comme écrit par ailleurs, celle de la douche froide sort vraiment du lot. Tout au long du visionnage, on a du mal à croire à la sincérité et à la profondeur de la romance naissante et, à dire vrai, on y croit pas. Et on a raison. En cela, l'objectif du réalisateur est atteint. Le risque avec un tel cheminement, c'est que les 90 premières minutes paraissent bien fades. Cependant, on l'accepte après-coup, quand on comprend où cela mène.

Je ne suis pas sur que l'aplaudimètre soit vraiment révélateur de la qualité des films à deauville vu que l'ambiance est un peu morte dans ce festival. C'est rare qu'un film soit chaleureusement applaudis même au CID la salle principale et c'est encore plus rare qu'un film soit huer et heureusement parce que ça serait un sacré manque de respect vis à vis des artistes. Personnellement j'ai trouvé que Take this waltz sort un peu de l'ordinaire et que Sarah Polley a su y insuffler ironie et sensibilité. Pour ceux qui voudraient en savoir plus je les invite à lire ma chronique : http://oeilcritik.wordpress...

oui c'est pour ça que ça a fait un vrai bide à Deauville, film inutile où personne n'a applaudi ou hué comme pour d'autres films.

Michelle Williams, en bonne habituée des rôles de femmes à la vie sentimentale chaotique (Blue Valentine, Maryline, et bien évidemment Dawson !) continue sur sa lancée avec ce film certainement plus réaliste et commun que les précédents. Elle y joue un rôle de femme vulnérable et en cruel manque de certitude. Cette carence est à la base d'une souffrance certaine chez elle, alors qu'elle n'arrive pas à trouver le bonheur avec sa situation présente. Seth Rogen, qui joue son mari, est touchant de simplicité et d’honnêteté. On tient là un couple dans lequel rien ne va mal, et qui pourtant ne va pas bien, soit une situation très difficile à vivre pour tout le monde. Dès lors, la présence d'un voisin au charme tapageur est une véritable menace, et les moments de séduction entre lui et la sensuelle blonde sont délicieux. Les couleurs et d'une manière générale, la photo du film sont splendides. Difficile de croire qu'on se trouve à Montréal. Le déchirement de Michelle est palpable, avec à son apogée la révélation de la blague de la douche qui, je dois bien l'avouer, a fait couler quelques larmes. C'est de la poésie que l'on voit ici, que l'on savoure de bout en bout et que l'on garde en tête pendant un moment. Un bijou dans cette année 2012.

Loading...