Adolescentes

Adolescentes 2019

COMMENTAIRES

ados, ados, elles en ont à apprendre de leur vécu.
En regardant, mais où les ont ils trouvées???
le milieu familial et les parents sont hors du commun à faire peur et elles s'en sortent, le film est un docu long qui nous repeint les émotions, les personnages et leurs pas.
en fait ils jouent leur propre rôle, ça fait penser à la femme mosellane, party girl, un peu.
Les filles ont des idées et aussi leur amitié.
Déjà je trouve Emma têtue mais elle a des talents cachés et se montre calée comme fille, intelligente et sans manière vulgaire.
Après, ce qu'elle dit, c'est assez étonnant, soit elle tombe amoureuse mais pas l'amour et foudre, ou comme disent certains le vrai,
comme si tu avais le vrai et
d'un autre côté de la palette les couleurs pastels ou celles qui n'ont pas envie de direou
bien on peut lui dire que ça viendra et elle était trop concentrée ou
bien dans l'attente du nirvana ou
certains sont plus fusionnels que d'autres.
Maintenant, les prises et photos sont toute mignonnes.
: )
Anaïs, elle est plus cash seulement elle se projette sur l(avenir, si elle garderait contact ou pas, comment réagir, ses préférences professionnelles et aussi son contrat de jeune majeure.
Le rêve, plein rêvent de faire ça, prendre une émancipation et ne pas devoir réclamer le dû de leurs études car, attendre les bourses d'état données et les aides, c'est la mort et tu as trop peu pour t'enfuir et pas de quoi ..... la vie, normal, à avoir de la motivation pour s'en sortir.
Ensuite, la relation entre emma et sa mère est houleuse et c'est surprenant, la maman ne la félicité, ne la soutient pas, ne lui dit pas sa fierté ni son sens chaleureux, je trouve ça dur et limite cassant.

J'aurais adoré aimer. Mais on en apprend plus en regardant les émissions de téléréalité sur NRJ12. Là, le projet est trop parisien prout-prout. Je vous recommande de regarder Plein Sud, plutôt, du même réalisateur. Cela reste le meilleur rôle de Léa Seydoux.

la ba m'a juste donné envie de me refaire la filmo d'Hamilton.

★★★☆ Une chronique de la jeunesse tout simplement belle et juste.

Sébastien Lifshitz nous invite au cœur d’un voyage envoutant dont on ne voit pas passer le temps. Durant 2h, il nous convie dans le quotidien de deux jeunes filles, deux adolescentes qu’il a suivies durant 5 années, de leurs 13ans jusqu’à leur majorité.

Une immersion à travers laquelle on se laisse happer, tant ce qu’il nous dévoile face caméra s’y révèle drôle, captivant & sincère. Deux jeunes filles, deux milieux sociaux que tout oppose mais qui n'influent pas sur leur amitié. De leur insouciance à leur désinvolture, de leur immaturité à leur (étonnante) maturité lors de certaines séquences, de leur innocence à leur premiers émois amoureux.

La vie d’Anaïs et Emma, ces deux amies de Brive-la-Gaillarde n’a que peu de secret pour nous. Tout y est montré, de leurs fous-rire à leurs peines, de leurs échecs scolaires à leurs réussites, sans oublier les hilarantes brouilles familiales (mention spéciale à Emma et sa mère).

Sébastien Lifshitz s’est immiscé au cœur de leur vie, de leur adolescence et nous fait vivre à leurs côtés leurs tourments, leurs échecs, leurs réussites, leurs peines comme leurs joies.

5 années durant lesquelles elles auront eu le temps de faire le deuil de leur enfance pour entrer lentement mais surement dans celui du monde des adultes.

Se cherchant un avenir ou tout simplement une place dans ce monde qu’elle ne cesse de découvrir et qui les effraient (filmé entre 2013 & 2018, on découvre en même temps qu’elles les attentats de 2015 qui ont secoués la France).

Un très beau et émouvant documentaire, à l’image de son précédent (Les Invisibles - 2012), où Sébastien Lifshitz nous retranscrit une tranche de leur vie sans fard et ce, sans jamais verser dans le voyeurisme ou le jugement. Une chronique de la jeunesse tout simplement belle et juste.

http://bit.ly/CinephileNostalGeek

Loading...