Ad Astra

Ad Astra 2019

COMMENTAIRES

Et si cela était une introspection de lui même ? L’abandon de son père , il y a plusieurs étape , le passage sur la lune , mars , la Rencontre avec son père etc etc ... au final il a accepter qui il était. Pour au final s’accepter lui même et reprendre goût à la vie .

Un film de SF propre mais sans fulgurances. Ça se laisse voir gentiment mais je n'ai ressenti aucune émotion, aucune intensité. Au mieux, je me suis étonné de découvrir une vision du futur le cul entre deux chaises, où les hommes ont bâti de gigantesques stations sur la Lune et sur Mars mais se déplacent tantôt dans des métros souterrains futuristes, tantôt dans des rovers des années 70, où des vols commerciaux à destination de la Lune décollent pour une poignée de passagers a bord de fusées dignes du programme Apollo financées par des packs "oreiller/couverture" à 125$. Quand on en vient à s'attarder sur ce genre de détails, c'est jamais bon signe. Mais quand on s'appelle James Gray, on pense peut-être pouvoir faire un film de SF relativement banal en se disant que c'est le public qui fera l’effort d'y voir une œuvre introspective et poétique. Ceux qui ne font pas l'effort, c'est pas grave. On aura qu'à dire qu'ils n'ont rien compris...

Un magnifique poème visuel signé James Gray. Aidé par le directeur photo Hoyte van Hoytema et Brad Pitt à la production et dans le rôle principal, James Gray signe un gest artistique radical, où la souffrance et la colère sont de tous les plans.
Gray s'attaque à son époque, son désir de vérité scientifique, son inculture, sa violence, son règne du commerce... Toutes les valeurs américaines y sont attaquées pour finir par la plus symbolique: le père, incarnation d'un passé idéalisé, rêvé plus que vécu, d'un mensonge dont il faut se défaire.
Mais Gray, bien qu'inquiet, garde espoir, et après avoir fait traversé la nuit (cf les visuels sur la lune) et l'enfer à son héros (cf les visuels sur mars), il imagine la possibilité pour lui de vivre réconcilié avec son monde en réécrivant la signification des valeurs du héros américain classique pour construire un héros nouveau, qui ne serait plus l'ancien cow-boy du hollywood des années 50, le révolté du nouvel hollywood, ou le super héros du hollywood du 21ème siècle, mais un mélange des trois: la confiance du premier, la conscience du deuxième, l'universalisme du troisième.

D'une nullité et d'un ennuie mortel ! Ça parle du début à la fin pour un scénario qui raconte rien je trouve.

Je ne vois pas à quoi sert ce film, aucune innovation !

Objectivement, Ad Astra est donc un bon film, sincèrement je ne le reverrai pas une seconde fois… Parmi les gros problèmes que j’ai avec ce film, nous pourrons noter l’intrigue, le rythme et le manque de développement de la quasi-totalité des personnages (à part Roy McBride). Néanmoins, pour les qualités nous retiendrons la présentation de l’univers dans lequel se déroule le long-métrage, la sublime mise en scène, les effets spéciaux, les décors, l’ambiance et enfin le casting. Donc oui, Ad Astra est un bon film, je suis obligé de le reconnaître, mais très sincèrement, je me suis tellement ennuyé devant (et ce n’est pas souvent que ça arrive) que je peux vous confirmer que je n’aurais pas le courage de le revoir…

Note : 3,5/5

Critique complète sur le blog cineomax.over-blog

Comme d'habitude personne n'est d'accord et c'est tant mieux. Pour ma part je conçois que le temps dans l'espace peut sembler plus long que sur Terre, mais certaines longueurs sont vraiment très longues, et elles n'apportent aucune intensité à l'action précédente ni à la suivante. Certains silences valent souvent mieux qu'un remplissage bâclé, heureusement que j'adore Brad Pitt. Le synthé de bruits de fond est également excessif, quand on prend ça dans les oreilles pendant plus de deux heures avec un casque Bose 700, ça devient lourd. Et je doute fort que le vide sidéral soit pollué de la sorte, un bon silence aurait été plus réaliste.

Ad Astra n'a qu'un seul point fort: il propose de belles images, sont certaines sont tout simplement spectaculaire. Tout le reste du film m' a paru vide, sans émotion, sans personnalité, et ne m'a rien fait ressentir. Ce n'est pas un problème de manque de scène d'action, car il en réalité il y en a...C'est plutôt, et c'est étonnant car le style n'est pas du tout le même, un problème identique à celui de certains blockbusters décérébrés contemporains: tout est mis dans une image spectaculaire, et on pense que cela suffira à combler le spectateur. Or, ça ne suffit pas: il faut pouvoir ressentir quelque chose, et pour cela il faut de la tension dramatique, un personnage qui n'ait pas une personnalité neurasthénique comme dans Ad Astra, laisser la place à l'imagination et à l'implicite...A défaut, on n'a ici qu'un personnage dépressif qui va d'un point A à un point B....et c'est tout. Tout cela est donc extrêmement vain...

Un film bien mièvre et plat. Certes de l'esthétique mais au service de rien.Sur une base de sauvetage de notre système solaire, oui sauver la terre c'est tellement cheap, pour le côté action.
On envoie un fils trahir le père pour la dimension patho/psycho pour se donner une caution "intello".
On y ajoute une pincée de possible ou pas les extra-terrestres, une terre où espoir et guerre se mêle !? (speech d'intro), des pirates de la lune pour... j'ai pas compris.
Au final un foutraque, une ôde à brad pitt botoxé pour 2h moyenne, tiède.
2,5/5

Écrire un commentaire

J'ai pas vu le film je vois juste quelques photos sur Télé 7 jours et je me demande ce que fait l'astronaute noir dans l'histoire alors que jamais encore un noir a été inclus dans un voyage spatial,à part dans les films d'Hollywood pour faire croire ..C est un peu comme un noir qui serait jockey .

C'est un bon film mais ^pas excellent. Le scénario est des plus banals mais la prestation de Brad Pitt est magnifique.
Quelques questions, toutefois, me taraudent : Comment les astronautes arrivent à être sur pied direct et marcher normalement après un voyage dans l'espace de plusieurs jours ? Pourquoi Brad Pitt n'est pas juger pour ce qu'il a fait ?

J'ai trouvé le film plutôt bon mais la fin décevante, elle a du mal à passionner je trouve, elle n'est pas novatrice et absolument pas renversante.
On est loin d'une révélation meta-physique qui te touche et qui te chamboule : la vie extraterrestre n'existe pas ... ok... ben oui on s'en doutait en même temps... (ça fait 30 ans qu'on nous explique que le mieux qu'on puisse espérer trouver c'est une vie sous formes de petites cellules ou molécules inconnues et que ce serais ca qu'on considérerait comme une vie extraterrestre dc bon...)
Et ceux qui extrapoleent sur la relation père-fils en voyant des metaphores partout alors qu'on ne peut prêter aucune intention au personnage de Tommy lee Jones vu que le film nous le présente clairement comme une personne âgée qui a maintenant perdu la tête et qui est maintenant sénil.

Tous ceux qui adulent la fin de ce film savent il que c'est une fin imposée par les studios (merci Disney) et non la vision de James Gray ??

Attention SPOILERS:

Quelqu'un pourrait m'expliquer le pourquoi d'envoyer une personne sur Mars pour diffuser un message radio ? La mission spécifiait bien que Brad Pitt n'irait pas plus loin que Mars, donc pourquoi ne pas enregistrer le message sur Terre et l'envoyer à Mars pour qu'ils le diffuse ? On peut envoyer des ordres à Mars disant d'accueillir Brad Pitt, mais pas un enregistrement audio ?

Le film part quand même sur une base scénaristique ultra-bancale !

Mieux que Gravity (je m’étais carrément endormi dans le cinéma) mais loin du chef d’œuvre vendu par la presse à mon sens... dommage. L’aspect dépressif est relativement bien représenté mais c’est tout, on ne guérit pas de ça en 2 minutes chrono, mais bon. Après tant mieux si ça convient à certain, mais je reste plus sur interstellar et seul sur mars ^^ bien mieux joué et histoire plus prenante. Interstellar me provoque les memes sensation a chaque visionage et l’a provoque dès le 1er. Après peut être faudra t il que je le revois, souvent ce genre de film obtient meilleur critique à la 2nd passe.

J'ai vu une première fois seul, et une deuxième fois avec des amis. J'aime beaucoup Brad Pit dans ce rôle du psycho-rigide à la rencontre d'un père rendu fou par la solitude spatiale.
Film à l'ambiance particulère, pour les fans de Brad Pit et de SF contemplative. Pas toujours vraisemblable (oui la SF peut être vraisemblable), surtout quand super-Brad ouvre le sas (non sécurisé !!) d'une fusée qui va décoller, ou bien qu'il se balade dans l'espace sur son siège ;-). La balade lunaire en mode western n'est pas mal non plus...
Dommage que le sujet de la vie extra-terrestre ne soit pas plus développé.

Une pépite. Le genre de film (de science fiction) que l'on aime voir au cinéma, fait par un amoureux de cinéma, pour une salle de cinéma. Avec un Brad Pitt tout en nuance et taiseux, dans la quête du fils qui devient le père, déchirant. Si vous vous attendez à un film d'action ou sharknado dans l'espace pour les kikoolol, PASSEZ VOTRE CHEMIN ! Je pense qu'il faut une certaine maturité pour apprécier ce genre de film. Je n'aime pas comparer car chaque œuvre est unique, mais on retrouve plus ici l'esprit de 2001 l'odyssée de l'espace (les clins d'œil y sont flagrant). Merci le réalisateur !

Le sujet est bon, Les plans sont beau dans l'ensemble. Mais par pitié, arrêtez de comparer ce film à interstellar ça a rien à voir, c'est ni moins bon ni meilleur, c'est différent. Selon moi et dsl au fans mais quoi de mieux pour jouer un personnage sans émotivité qu'un mauvais acteur dsl mais Brad Pitt joue de la même manière dans tous ses films, à la will Smith Brad Pitt fais du Brad Pitt plus une gueule qu'un acteur. Point négatif, certaine longueurs qui parfois ne sont pas indispensables, fameuse technique pour amener de la profondeur aussi bien au perso qu'à l'histoire mais qui souvent s'avère soporifique. Ce n'est en effet pas le film de l'année mais il faut le voir😊

Beaucoup de messages dans ce film contemplatif et à la fois très intimiste. L'opposition de la grandeur, de l'espace et de l'infini avec la solitude (ou les solitudes) sont plutôt bien traités. A la fois également les travers des humains (mensonges, sauvé les apparences, vols, secrets, détruire, essais clinique avec les animaux qui (re)prennent le pouvoir ..) et la recherche d'autres chaises alors que nous avons tout sur ... Terre ...
Superbe photographie, belle prestation de Brad, gros moyens et une fin ou l'espoir n'est pas ce que l'on attend. A voir sans être un chef d'oeuvre. 3.5/5 !!!

Je viens de lire pas mal de commentaire et beaucoup me désespère.

Que vous ne réussissez pas à apprécier ce genre de film c’est une chose. Que vous ne soyez pas touché est une autre chose.
Mais je vois qu’en fait les gens n’ont juste absolument rien compris au film.

C’est un film intimiste et bouleversant, qui est un p.tain de message d’espoir, de positivité de désaliénation. La mise en scène est en concordance avec le message et le développement de personnage, et la fin inattendue est bouleversante d’espoir.

En tout point supérieur à Interstellar, qui lui a subi les travers de production Hollywoodienne a grand spectacle.

Vous êtes incroyable.

Loading...