Eiffel

Eiffel

COMMENTAIRES

Magnifique film avec une superbe histoire d amour et très belle mise en scène !

Un réal qui s'appelle Bourboulon et qui décide de faire un film sur la tour eiffel.. ca ne pouvait pas être un hasard !
Pour revenir a du sérieux, jolie reconstitution, acteurs sympathiques, un style légèrement féerique. Scénario assez académique et quelques contre vérités historiques tout de même. Un bon 3.5/5 pour moi.

Le film sortira en blu-ray le 16 février

La légende dit que la forme de la tour, un « A » majuscule, est un hommage à Adrienne, l’amour de jeunesse de Gustave Eiffel.🤔
Un amour de tour Eiffel ❤😅

Si vous voulez voir un film historique, alors celui-là n’est peut-être pas fait pour vous. Bien qu’il y ait quelques scènes instructives historiquement et intéressantes quant à la construction de la Tour Eiffel, l’aspect historique du film est limité. En effet, l’intrigue se concentre surtout sur l’histoire d’amour (malheureusement fictive) entre Gustave et Adrienne. Malgré tout, il reste un bon film présentant de nombreuses scènes visuellement magnifiques. Une production de qualité, une belle réalisation, des décors et des costumes dignes de cette époque charmante. Également de bons acteurs, un très bon jeu pour Emma Mackey, et malheureusement un peu moins bien pour Romain Duris, mais qui reste superbe !
En bref, si vous vous attendez à étendre votre culture, vous serez probablement déçu… ce film reste une fiction, et le personnage principal d’Adrienne n’existait pas réellement. Mais autrement, j’ai passé un bon moment, malgré quelques longueurs il faut l’avouer.

★★☆☆ Une jolie fresque qui devrait contenter le public à l’international… C’est mignon et bien torché.

Une très belle reconstitution. Dommage que l'ensemble soit parasité par une romance fictive. Pas mal : 3/5.

Au niveau du film, pour le côté biopic et les faits, Claire secondait Gustave EIFFEL, là, c'est vrai.
L'interprétation de Romain Duris, c'est pas mal.
De voir la Tour et les polémiques, c'est toute une entreprise et un défi.
Défi réussi, elle a duré le temps de l'expo qui s'est tenue, encore après et aussi, elle a été une beauté adulée de Paris avec des touristes, des visiteurs, du succès et donc Eiffel et sa descendance ont gagné, là, c'est magnifique, le labeur a payé.
Depuis des kms, on peut voir sa silhouette se dessiner, la tour des Lilas et Montparnasse, elle domine Paris et a fait connaitre de par le monde. L'histoire d'Eiffel, il a hélas été veuf, ensuite, on y croit moyen. Amour de jeunesse, souvent les gens changent et ce qui leur plaisait des années avant ne va pas produire le même effet, parfois oui, parfois non. Rarement.

Alors je vais être honnête : une actrice de 25 ans qui interprète l'amour de jeunesse d'un gaillard de passe 50, comment dire... il est tombé amoureux d'elle quand elle était à la garderie ? Raison suffisante pour ne pas me donner envie de voir le film.

Très bonne surprise! C’est très beau, les effets sur la tour sont vertigineux et l’alchimie entre les deux personnages principaux fonctionne à merveille. Cette production française n’a rien à envier aux très grosses productions transatlantique et à toute sa place pour faire revenir les gens en salle. Certains commentaires crient à la romance fade, ce que je trouve totalement disproportionné ! Romain Duris est très bien pour camper Eiffel et Emma Mackey… elle est superbe!
J’ai passé un super moment

Totalement raté, un sujet en or (qui intéresse carrément Ridley Scott) pour finalement mettre en avant son histoire d'amour - et fausse le pire - dans une ambiance marronasse d'une fadeur hallucinante, et je ne parle pas de la prestation catastrophique de Duris. Ca promet les Trois Mousquetaires...

Bac Nord, Boite Noire, Eiffel, ma parole le cinéma français a bouffé du Lion !
Que des perles cette année, qu'est-ce qui se passe ? Ils ont pas eu le temps de tourner des comédies pendant la pandémie ? je vois que ça..

Du (plutôt) bon cinéma populaire, pour un honnête biopic. Le ticket gagnant, c'est pour ma part le sujet en lui-même, qui ne peut être qu'intéressant.

C'est sympa
J'avais beau aimer les 2 precedents films de Bourboulon pour ce qu'ils
étaient, ici il arrive a proposer une mise en scène classieuse au sein d'une fresque historique à la française : la lumière est belle, la reconstitution d'époque exemplaire (très beaux panoramas du Paris du XIXe), et la direction d'acteurs également(survolée par un Romain Duris enfilant son costume comme un gant)

(bref sachant qu'il fera le diptyque des 3 Mousquetaires, entière
confiance à ce niveau là)

Eiffel c'est grosso modo 2 films en 1 : l'histoire de la création de la
tour Eiffel a l'expo de 1889, la bataille que Gustave Eiffel a mené pour
achever un projet décrié par la presse, ayant empli de doute la
noblesse, et véritable merveille d'ingénierie bâtie par des ouvriers.

Ensuite c'est l'histoire d'amour impossible entre Gustave et une
bourgeoise mariée (qui se révèle aussi être son amour de jeunesse, rendu
impossible de par leur différence de classe sociale)

Le 1er film est réussi, et se révèle assez passionnant d'un point de vue
historico-ludique (mention spéciale aux séquences usant de maquettes
pour visualiser le défi que l'élaboration de la Dame de Fer représentait)

Le 2nd est touchant de par le talent des comédiens, la direction globale
(camera près des corps, du toucher et captant les regards, avec
notamment une très belle scène de danse magnifiée par la musique de
Desplat) et le fait que je sois amoureux d'Emma Mackey (dont c'est le 1er role au
cinoche et dans sa langue natale)

Malgré la différence d'age un brin curieuse au début, le duo Romain Duris-Emma
Mackey fonctionne, et rehausse pas mal de scènes qui sont quand même écrites de manière assez attendues.

On est pas dans In the Mood for Love ni Sur la Route de Madison, donc
cette romance programmatique manque d'uppercut émotionnel et d'une écriture plus fine..mais ça marche quand même via les acteurs et la mise
en scène souvent assez charnelle.

Surtout mettre en symbiose cet amour avec la création de la tour est
pertinent et offre un autre regard (donc un autre niveau de lecture).

Dommage que le film soit pas un peu plus long pour peaufiner son
écriture, mais c'est un bon film, ni plus, ni moins (et voir ce type de production chez nous fait un bien fou)

6.5.10

J' en suis sûr maintenant , la tour Eiffel est bien un symbole sexuel

navrant

Un filme avec une belle promesse un filme d'époque en costume . Avec comme toile de fond un défi colossal. Malheureusement c'est histoire de Romance plate et sans saveur nous éloigne du sujet premier .

Spoiler : la tour Eiffel est construite à la fin.

Si j'ai bonne mémoire, Gustave Effeil n'a pas "créer" la Tour Effeil, il en a seulement acheter les plans pour presque rien, a récolter tous les lauriers en laissant les concepteurs des plans originaux sur la paille, c'était un sacré filou… Je me demande si le film sera fidèle de ce côté-là.

Les points positifs d'abord. C'est beau et plutôt bien filmé. Voilà c'est tout. Ensuite le film est plat et sans saveur à l'image de ce qu'est devenu le jeu d'acteur de Romain Duris. Emma Mackey joue bien et c'est marrant de la voir jouer en français. Mais sinon déso mais nan sérieux c'est vraiment nul, dialogue totalement creux, il se passe rien.

toujours aucun article le traitement de la scénariste Caroline Bongrand (l'interview pour Konbini, la sortie de son livre) par l'équipe du film ?

Loading...