Un héros

Un héros

COMMENTAIRES

Un homme sort de prison … et finalement y retourne en ayant caressé l’espoir de voir sa peine annulé , piégé dans un engrenage infernale. Un film fort , et un regard sur la société Iranienne .

Un film très fort où comment de petits mensonges peuvent se retourner son auteur, bien malgré lui... un film beau, fort, bien senti avec beaucoup de dialogues mais envoutants à ne plus lire les sous-titres. On suit ce héros malgré lui qui passe de la gloire à la déchéance en un rien de temps.. la ville iranienne et ses petits appartements, ces rencontres, ce héros...A voir en VO donc ;-)

Une histoire simple qui devient confuse puis rocambolesque, alimentée par des revirements, variantes, mensonges et appuyée par un personnage dépassé, manipulé, qui subit son sort. Le poids des médias, des réseaux sociaux, la défiance ambiante face à un acte de "bonne conduite" est finalement commune à de nombreuses sociétés! Un drame sur l'intégrité, l'honneur, la vérité, traitée sous une forme plate, avec lenteur et sans grande conviction générale. De plus, cette propension à devoir remettre en question et devoir prouver un geste remarquable est un peu gros!

"Un héros" qui aurait pu s'appeler "un naïf". Le film est globalement bien écrit, bien réalisé, une histoire intrigante parfois proche de la "comédie humaine" des freres Coen grâce au côté tragiquement comique des situations idiotes présentées. Malheureusement on ne rigole pas, et on a beaucoup de mal à éprouver la moindre chose pour les personnages tant les situations qui leur arrivent sont bêtes à en rester indifférent. Au final le petit bègue est le seul qui crée un micro moment d'émotion, comme dit le directeur de la prison "c'est pas gênant qu'il bafouille, c'est beaucoup plus émouvant". C'est en parti le message du film: les enfants paient les actes inconsidérés des adultes. Rajoutés à cela une réflexion sur le système carcéral et judiciaire iranien, ainsi que les réseaux sociaux qui glorifient des gens ordinaires et diabolisent des honnêtes gens tel le créancier: "si je le fais c'est uniquement pour ce pauvre garçon".

A choisir, je vous recommande plutôt Capharnaum, également prix du jury a Cannes, mais dont l'histoire est au moins émouvante, même terriblement émouvante.

Bien interprété et ensuite, pour les faits reprochés, les façons de gérer une situation, le personnage principal a un grand charisme.... c'est détaillé et délayé, il aurait pu être plus concis, ça devient endormant.
Autant regarder la BA avant d'aller le regarder.

★★★☆ Le cinéaste questionne & dénonce les travers de la société iranienne avec une réelle maestria.

D'une intelligence rare : http://www.christoblog.net/...

Loading...